Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 00:14
GBG-photo-magic.jpgJuste apres -ou disons 20 minutes apres la fin de notre concert parisien- un photographe missionné par MAGIC,REVUE POP MODERNE (magazine qu'on peut presque deviner musical) est venu nous tirer le portrait en sortie de scene comme ils le font régulierement en derniere de couverture (je crois que ça s'appelle comme ça)
Je n'ai toujours pas demandé a Eglantine si elle avait fait gaffe que j'etais dans ses cheveux, ne voyant comment faire autrement, je me suis dit que ça me ferait une belle barbichette...au final c'est une sacrée moustache de gaulois!
Je suis assez fier d'apparaitre dans ce magazine car c'est tout simplement mon préferé, je pense pas que ce serait le cas pour autre chose. Je n'aime qu'un peu me montrer mais là, il s'agit du groupe dont je vous parle depuis un moment..

En dessous, quelques photos que je me suis amusé a retravailler de maniere systematique sur mon téléphone portable et que j'avais prises lors de notre voyage..J'aime beaucoup ce genre de photos de paysages et surtout d'arbres qui reculent ou qui avancent selon comme, en tout cas en mouvement même si fixes..
Il y a quelque temps je pensais faire une serie assez lumineuse avec un bon appareil afin de les retoucher et en imprimer certaines sur t-shirts. C'etait une idée qui m'etait venue en rêvassant il y a plus ou moins longtemps dans un train ou un bus et de maniere un peu plus consciente dans ma voiture lors de passages dans des routes où il y avait des talus.

DSC03006.JPGDSC03005DSC03004
DSC03009DSC03007DSC03008
DSC03012DSC03010DSC03011
DSC03015DSC03014DSC03013
Repost 0
Published by Le-musicien-du-dimanche - dans travel in nihilon
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 00:49
Derniere étape -et non des moindres- dans cette mini tournée: Paris
DSC02578
Ceux qui ont un peu suivi ce blog champion de la lenteur pour la redaction des articles savent que Get Back Guinozzi! est déjà allé à Paris; ce n'est donc pas une étape exceptionnelle. Ce qui l'est c'est que nous nous y rendions par le biais du car/van que nous avons loué et surtout, en ce qui me concerne, sans toujours savoir avec quelle guitare je jouerai ce soir! Hé bien oui, il a bien fallu que je la rende, cette droitiere de remplacement!
Heureusement, il y aura denouement digne des plus belles histoires Hollywoodiennes: une gauchere, qui plus est une bonne guitare et un bon ampli. De quoi prendre une sacré leçon de patience (ça c'est pour miss Amorphe qui se demande comment je fais...)
12450 192366277301 553582301 2872614 6709935 s
Bon, faut que je vous explique quand même un peu:
L'espace B, qui s'appelle maintenant LA COMPAGNIE GéNéRALE DU ROCK lieu où nous devons jouer, on en sait pas grand chose avant d'ouvrir la porte d'entrée. Le lieu ressemble a un snack avec un certain cachet mixé avec des éléments de café-concert moderne. Bien souvent dans les salles de cette qualité on y trouve du materiel dispo pour les musiciens qui n'en ont pas (c'est presque notre cas puisque Fred avait quand même son ampli et Regis 'royal' avait le sien aussi. Donc ça tombe tres bien pour moi.
Pour la guitare, finalement, je ne sais toujours pas a qui elle est, mais elle m'a rendu un fier service!
Le voyage jusqu'à Paris se passe bien, le temps est gris mais il me semble qu'il ne pleut plus, c'est important car même si les parisiens sont habitués à ce temps, certains pourraient avoir envie de rester chez eux, surtout que c'est le debut de la semaine (Lundi 1er Decembre)
Nous arrivons suffisement tôt pour y etre avant l'ouverture. Pas mal de monde a l'air de travailler dans cette salle puisqu'il y a en premier lieu un bar, un snack et un deuxieme bar dans la salle de concert même. La salle est tres chaleureuse avec de superbe boiseries et de charmants tableaux brodés representant soit des femmes dévétues soit des paysages type Hollandais. La scene est couverte de tapis! Et il y a la possibilité -des craies à disposition- d'écrire sur les murs! Je ne me serai pas fait prier pour ecrire les noms des 3 groupes sur le mur au fond ainsi que sur la pancarte à l'entrée. (la photo au dessus)
Petit aparté: certaines photos de basse qualité ont été recupérés encore une fois à droite, à gauche...j'en avais fait certaines mais malheureusement j'ai malencontreusement éffacé les photos sympas, en tout cas certaines représentant ces tableaux-broderies. Merci a FLASHANDTRASH link le photographe de la soirée a qui j'ai chippé les photographies qui me faisaient defaut..allez voir le lien, il y a de tres efficaces photos de concerts et d'autres jolies choses...
maison-neuve.jpgNous jouons ce soir avec un troisieme groupe qui est aussi sous l'aile de SUMMERY AGENCY pour completer l'affiche: il s'agit d'un groupe de rock parisien repondant au nom de MAISON NEUVE link Leur rock est assez poussé dans plein de directions pour que ce ne puisse etre vraiment qualifié mais qu'importe...en tout cas, leur fausse naÏveté autant instrumentale que verbale a de quoi décontenancer et surprendre, l'apport d'un saxophone est assez bien vue. Ils reprennent néanmoins certains principes chers aux années 90 et 80 qui me plait bien...On sent qu'ils ont un peu le trac...ou juste chaud et ils jouent comme une torche enflammée qu'il faut rallumer à chaque chansons, ça me rappelle SILVER JEWS, et je finit naturellement par acheter leur 45 tours (oui oui en vinyl!)

limerence parisVient logiquement juste apres le set de LIMERENCE qui seront eux aussi au top de leur forme pour ce dernier jour de leur excursion française. Toujours quelques problemes de volumes qui se reglent de plus en plus facilement et ça joue plein et leger à la fois, tellement qu'on ne se surprend plus à chanter les chansons avec elle tellement elles sont evidentes même pour ceux qui les decouvrent, autant les refrains des unes que les couplets des autres...et c'est finalement un petit bonheur avant que nous passions nous-mêmes à la casserole.

GBG parisUn peu inquiet, un peu impatient, mon compteur "joie" va rapidement remonter un peu avant le debut de la soirée en apercevant Paul, le troisieme conducteur -si je puis dire- du vaisseau Summery agency qui m'ammene la guitare au moment où j'etais en train de terminer mes gribouillages dehors sur la pancarte me défoulant -artistiquement certes- alors qu'il commence à faire de fines gouttes.
Nous tardions quand même a faire notre balance (en premier comme d'habitude) mais c'est que l'ingenieur du son n'etait pas encore là. La balance se fait et rapidement je m'aperçois que la guitare en question est parfaite pour moi (j'avis déjà eu l'occasion d'avoir un modele similaire mais de qualité moindre) et que le son général semble être assez homogene, retours bien reglés qui ne m'empecheront pas de ne pas entendre Fred qui joue l'autre guitare de l'autre côté. Du coup, regle n°1 pour moi = toujours demander du volume de l'instrument opposé. L'ampli sur lequel je choisi de jouer ne paye pas de mine (mais ce sont ceux que je prefere) mais se revele parfait pour ce que j'en fait
Finalement, pour ma part je ne peux pas dire que le concert ait été exceptionnel même si c'est le premier ou j'ai vraiment pris ma place -il serait quand même temps!- enchaînement des difficultés oblige peut etre et puis aussi l'envie d'en découdre un peu plus et de m'amuser tant que faire se peut et ce, même si ça ne se voit pas beaucoup.
Paris finaleEt pour ceux que ça interesse, mis à part le petit verre de rouge que je me suis fait servir avec mon sandwich, une petite biere apres le concert a été bienvenue..en plus de celle avant le concert ^^
Nuit de repos méritée, le lendemain matin 5h (afin d'eviter les bouchons parisiens) sonnera le depart du retour à Toulon.
Quelques photos que je prend:
DSC02596DSC02610DSC02617
DSC02640DSC02641
DSC02658

merci à vous qui passez et lisez
Repost 0
Published by Le-musicien-du-dimanche - dans travel in nihilon
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 21:40
Petit aparté pour commencer:
en faisant cet article qui aura bien traîné pour être pensé, ecrit, mis en page, je me dis bêtement que je ne sais pas trop de quoi je pourrais vous parler s'il n'y avait pas ce truc avec la musique que je vis. Je veux dire les groupes avec lesquels je joue (dont un principalement pour l'instant). En même temps, avant d'avoir ce blog, je parlais de quoi? De musique certes, mais celle que j'ecoute, je sais bien que ça vous va même si d'autres en parlent mieux. Oui je sais un blog c'est perso. Oui mais voilà: qu'est-ce que je peux être laborieux quand je m'y met!...
je baragouine pour rien: y-a-t'il plus d'importance à parler des choses que l'on vit ou que l'on ressent? Finalement, je tiens ce blog sans plus le savoir...c'est peut etre bien comme ça.

Le 3eme jour nous devons jouer dans un appartement Dijonnais à l'invitation de l'association SABOTAGE link qui organise le festival KILL YOUR POP

DSC02555DSC02557DSC02553
Le temps s'est bien agravé mais reste ponctué d'une belle lumiere d'eclaircies.
Nous partons en retard mais arrivons finalement peu ou prou pour l'heure du déjeuner et sommes accueillis par Boris, president de sabotage et  Chantal qui bosse pour l'asso mais est aussi à la tête de HAUT LES BADGES link
qui comme son nom l'indique fabrique le plus serieusement du monde des badges de maniere artisanale. D'ailleurs c'est en discutant à batons rompus avec elle que Fred s'est apreçu que le badge de Get Back Guinozzi! c'etait elle!
DSC02565DSC02563DSC02666
Au moment où nous visitons la ville que je trouve charmante (même sous la pluie et les magasins fermés -nous sommes Dimanche-), je ne sais pas encore a quelle heure nous sommes censés jouer, mais ce que je sais c'est que nous avons le temps de prendre un thé chez Chantal justement, voir sa collection de badges, discuter musique, même consulter ses mails en enfin voir sa collection toute personnelle de photos des artistes qui sont venus habiter chez elle, car c'est elle qui accueille principalement les artistes indé qui viennent jouer à Dijon, que ce soit la salle de La Vapeur ou autres. Reste maintenant à savoir à quoi va bien pouvoir ressembler l'appart dans lequel nous allons jouer et bien de ce côté-ci, on ne peut pas etre déçu: ils ont vraiment tout prevu, c'est tres grand (environ 60m2 pour la piece principale dans laquelle nous allons jouer) et est amménagé superbement.
GET-BACK-GUINOZZI 5265GET-BACK-GUINOZZI 5271GET-BACK-GUINOZZI 5325
Nous etions sur un petit nuage quand PATATRAS! en plus de mon ampli qui ne fonctionnait plus et que je pouvais difficilement faire réparer un Dimanche, c'est une des mecaniques de ma guitare, qui commençait visiblement à avoir mal à voyager ainsi, que je venais de trouver,brisée! N'en ayant pas de remplacement et etant compliqué à changer puisqu'il faut refaire tous les reglages du manche de la guitare notemment, il va en plus falloir trouver une guitare de remplacement pour gaucher, chose rare helas! (voyez mon air désabusé sur la photo de gauche en balance) La guitare est donc une bonne guitare -de droitier- qu'il va falloir que je monte en gaucher, tout ceci prend un certain temps, et comme nous sommes censés faire la balance en premier, c'est Viv Albertine et son groupe ainsi que toute la soiré que je ralenti malencontreusement. J'essaye de me dépecher le plus possible et je crois que notre balance ne dure pas plus de 5 minutes.
Pendant que LIMERENCE fait sa balance, nous nous isolons pour que je puisse m'habituer à cette guitare "a l'envers" et, chose encore plus saugrenue, amménager mes parties clavier à la guitare, Fred ayant décidé pour quelque motif, que je ne jouerai plus de clavier. Sans doutes dû aux problemes de reglage en balance et le peu d'utilisation qu'on en fait. Soit.
GET-BACK-GUINOZZI 5665GET-BACK-GUINOZZI 5551GET-BACK-GUINOZZI 5442
Problemes vite oubliés grâce a l'ambiance, le son général, et la chaleur du lieu. Ce qui ne fait pas oublier l'inquietude grandissante...Mais justement, c'est lors de ce concert que, contrarié par tant de problemes, je prend sur moi et essaye de sortir le plus vibrant et roulant de moi même..même si ça sort assez "frontal"
Viv, avant nous, fait un concert habituellement touchant et toujours aussi "classe", le public s'est assis a même le sol; et je crois qu'il y a de quoi etre décontenancé de jouer assez proche du public, surtout lorsqu'il est à la même hauteur que vous comme ça a été le cas pour nous, mais il faut avouer aussi que ça donne une certaine énergie..énergie que l'on reprendra en mangeant tous autour d'une grande table, conclant une belle soirée.
Pour la nuit nous sommes dispachés en plusieur groupes, chacun dormant chez les uns ou les autres des membres/bénévoles de l'asso.
15335 1281869129120 1301844168 821154 7960540 s
"Rien ne comble le vide de lâme"GET-BACK-GUINOZZI 5624
GET-BACK-GUINOZZI 5751Nous jouons le lendemain à Paris (oui encore) et même si nous en sommes plus proches désormais géographiquement, on se leve modérément tôt et partons aux alentours de 10heures.
Un grand merci à Chan-chan que l'on voit à gauche dans le reflet de notre van (haut les badges) pour les images du concert et les bénévoles de l'asso SABOTAGE représenté pas Boris à droite dans le reflet.
Repost 0
Published by Le-musicien-du-dimanche - dans travel in nihilon
commenter cet article

Comment Ça, Dimanche?

  • : Un-dimanche-sinon-rien
  • Un-dimanche-sinon-rien
  • : Bouchées ou pas,ça passe d.abord par les oreilles avant d.atteindre le coeur. Le cerveau n.est qu.un accessoire. Pour les choses vues répétez la même opération mais faites passer le tout par les yeux. Ne nous privons pas d'être rétiniens un tant soit peu.
  • Contact

Bah Oui, Dimanche!

  • sunnyboy
  • "Il chante la terre"
  • "Il chante la terre"

Best Before...