Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 19:06
Quelques photos, anecdotes et pensées concernant le périple de Get Back Guinozzi! de l'autre côté du "Channel"

Comment dire...notre prestation, le lendemain dans cette ville un peu canaille qu'est Exeter ne nous aura pas laissé le meilleur souvenir; si ce n'est celui d'un ratage parfait.
Mais avant ça redemarrons la journée:

Le but de cette journée doit 'simplement' être celui de traverser la mer d'Irlande afin de rejoindre par ferry la ville d' Holyhead en Angleterre et, de là rejoindre Exeter avec notre van rouge de la poste anglaise. Tout semble bien parti apres un sommeil parfaitement accompli (en ce qui me concerne) et il est donc question, d'apres ce que je comprend, d'etre à 8h30 au port de Dublin pour l'embarquement.
Scott, notre chauffeur est équippé d'un gps performant et malgré cela, ce londonnien, ne connaissant pas plus que nous l'endroit exact de l'embarcation, se trouve un peu perdu. Nous arrivons à un endroit qui semble le bon puisqu'il y a embarquement; mais pour une raison plus ou moins obscure, il décide que non! Nous n'etions pas en avance et cette erreur d'aiguillage et de renseignements érronés vont finalement nous faire rater notre ferry car nous etions bel et bien au bon endroit!
photo1: Je fais quelques photos rapides sur notre parcours en essayant de 'chopper' les panneaux que j'avais déjà remarqué la veille à propos du prochain vote concernant l'Europe.
Nous qui n'avions pas eu le temps de visiter Dublin,voilà qu'un contretemps nous en donnait l'ocasion. Mais cela avait un certain prix: soit nous rajoutions(quand je dis nous je parle de Fred même si nous etions tous prêts a mettre la main au porte-monnaie) une certaine somme pour prendre un ferry dans la matinée et d'une autre compagnie soit nous echangions nos billets pour un partant dans l'apres-midi en sachant que tenir l'horaire sur nos balances et l'installation du materiel risquait d'etre vraimant compromis.
Nous avons quand même choisi cette solution bien moins hônereuse qui nous a permis de nous balader, acheter quelques souvenirs et déjeuner dans un autre quartier de Dublin que celui dans lequel nous etions la veille.


photo 2: une vitrine d'un magasin consacrée à James Joyce, ecrivain que je n'ai jamais lu (une erreur sans doutes) et qui a vecu à Dublin.
Il va être le moment d'y aller et chacun se demande s'il ne va pas y avoir un nouveau contre-temps sachant que finalement la ville de notre destination du soir est a quelque 600kms et que le ferry est censé faire la traversée en 1h et demi sans compter le temps d'embarquement, de débarquement et la traversée d'une partie de la campagne anglaise par autoroute et par nationale (quand ce n'est pas départementale!)
Nous prennons aussi, a ce moment-là, la decision de minimiser notre equippement technique de ce soir: on va nous prêter un combo sois disant convenable en remplacement de l'enorme baffle 8X10 (hauts parleurs) pour la basse. Même décision pour Fred qui va profiter de l'ampli sur place pour la guitare.

On roule vite et s'arrête qu'une seule fois il me semble; et tout ce que je trouve à faire ce sont deux videos de la campagne galloise plus ou moins montagneuse et avec plus ou moins de moutons et quelques photos remplies de verdure floue.
Nous accomplissons les derniers kilometres sous une pluie fine et le compte tours dans le rouge.
Bref, le voyage se passe comme il peut c'est a dire avec une semi-angoisse et un ciel mi-figue mi-raisin.


photo 3: la dite campagne galloise (ou anglaise) floue

Quand nous arrivons enfin, Exeter est déja plongée dans son soir de lendemain de fête et les gens nous attendent sans grande impatience. L'endroit est un pub avec la salle de concert en sous-sol et l'ambiance est peu ou prou celle d'un café concert de province d'une ville moyenne ou les gens sont là sans être là et ou la musique, si elle n'est pas un minimum énervée, ne revêt que peu d'importance.

On installe tout,on découvre que l'ampli basse sur place est juste une boîte avec quelques boutons et un haut-parleur de ceux que vous pouvez trouver chez votre jeune cousin qui a décidé la semaine derniere de se mettre a la basse!On releve le menton et on fait notre balance plus que rapidement et là, patatras! suite a un soi-disant probleme de mon jack (qui n'a pas plus de problemes que l'ingenieur son est compétant) une lampe de mon ampli pête! Par chance et parce que Fred avait décidé de jouer avec l'ampli sur place, on part récuperer son ampli qui est strictement le même que le mien.
 Inutile de dire que la pression est montée plus rapidement que prevue et que l'ingenieur du son n'a pas eu plus de compétences que lors des balances et le son n'a pas été a la hauteur pas plus que nous qui etions déstabilisés par ces quelques problemes bien malvenus (probleme rajouté en cours de parcours: le son de la grosse caisse electronique du batteur ne passe plus dans la table pas plus qu'en retour. Quand on connait, l'importance de la chose sur le rythme on peut imaginer au final la lamentable prestation donnée ce soir là)
Apres cette excellente, donc, prestation nous sommes tous d'accord pour regagner le plus rapidement notre hotel et effacer cette soirée quand finalement la faim et quelques bieres (alors que j'etais parti pour prendre ma douche et me prépare mentalement -sommeil aidant- au concert du lendemain) nous tirent vers l'endroit de notre malediction.
Quelques photos rigolotes a moustache faites dans le miroir de la loge ainsi que l'agréable cadre -interieur et exterieur- de notre hotel nous remettrons d'applomb pour la suite des opérations se déroulant cette fois-ci dans la capitale anglaise!


photo 4: de gauche à droite et du fond vers devant: Fred (guitare rythmique), Luc (batteries), Eglatine (chant et percussions)et moi (la photo est prise par Regis (basse +choeurs)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le-musicien-du-dimanche - dans travel in nihilon
commenter cet article

commentaires

Blyster 13/10/2009 00:09


J'ignore où je suis mais j'ai compris le message du (faux) moustachu.
Allez Hop, ce blog dans mes favos.
Biz en retour au (faux) moustachu et Bonne Chance à cette joyeuse bande.


Le-musicien-du-dimanche 12/10/2009 18:22


ton passage est toujours apprécié chere Eve.
Surtout si ça te met dans ce genre de joie!


margot 12/10/2009 12:10


Et bien, musicien, quelle épopée catastrophe, et ce qui surprend cc'est ton moral d'acier a nous raconter tout çà et je suis sûr que tu diras a tes petis-enfants plus tard, que c'était le bon vieux
temps et ses aléas, lol! Et oui le bons souvenirs ce font aussi avec les pépins rencontré. Et je m'installes confortablement daans mon fauteuil pour la suite de tes aventures rocambolesques, un
vrai bonheur, ya! Non, t'inquiètes pas je m'endors pas devant l'ordi, pouf! Je glânes dés que je peux en blog, et lis deçi -delà, des choses intéressantes et surprenante. Un vrai bouillon de
Culture ce Virtuel, yes! Allez je vais miam et repars turbin. BizzzzzzzzzzEve


Le-musicien-du-dimanche 12/10/2009 10:35


je decouvre l'Angleterre et je suis quand même bien sous le charme même et j'aurais bien voulu passer un peu plus de temps avec cette drôle de dame^^


millgram 12/10/2009 09:13


oui punk mais pas la campagne galloise ou tu ne trouveras que de l'herbe et des moutons!!
Et tu devarsi lire joyce en effet mais ne commence pas par Ulysses t'en as pour un ou deux ans sinon a ton ryhtme mediterranéen! ^^


punk80s 12/10/2009 07:07


ca me manque, l'angleterre....


Comment Ça, Dimanche?

  • : Un-dimanche-sinon-rien
  • Un-dimanche-sinon-rien
  • : Bouchées ou pas,ça passe d.abord par les oreilles avant d.atteindre le coeur. Le cerveau n.est qu.un accessoire. Pour les choses vues répétez la même opération mais faites passer le tout par les yeux. Ne nous privons pas d'être rétiniens un tant soit peu.
  • Contact

Bah Oui, Dimanche!

  • sunnyboy
  • "Il chante la terre"
  • "Il chante la terre"

Best Before...