Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 17:49
Quelques photos, anecdotes et pensées concernant le periple de Get Back Guinozzi! de l'autre côté du "channel"

Le top départ est donné le Jeudi 17 Septembre où nous dormons à Nice afin d'être suffisement en forme, le lendemain matin, pour faire comme Louis Bleriot,mais en partant de plus loin et pour aller plus loin: traverser La Manche en avion.
Destination Dublin via changement à Londres.
Pour moi,ce n'est que la deuxieme fois que je prend l'avion. Je suis impressionné et me rend compte, dés le décollage, le lendemain matin, qu'evidemment, la poussée nécessaire pour le décollage et le positionnement de l'avion pour rejoindre cette Albion qui nous attend ne peut etre la même que celle m'ayant fait traverser la Méditérranée, plus jeune, pour un long séjour en Corse.


La femme qui s'occupe de nous à l'aeroport de Nice pour la compagnie A.E.R. lingus n'a ni l'air tres réveillée ni plus que ça habituée à embarquer des musiciens et leurs bagages encombrantes; mais nous n'en prenons pas plus note que ça etant donné notre enthousiasme et la semi-concentration légitime au vu de ce qui nous attend là-bas c'est à dire deux concerts dans la même soirée et au même endroit; l'un aux alentours de 20h et l'autre "en after" vers minuit.
Nous arrivons à Londres et commencent alors les petits désagréments qui vont, en plus de nous ralentir, nous donner quelques sueurs.
Le temps imparti à l'aéroport de Londres pour effectuer notre changement s'avere plus court que ce que les organisatrice de la tournée semblent avoir prévu, de plus, faisant confiance à notre opératrice d'embarquement à Nice, nous sommes persuadés que justement, vu le peu de temps a notre disposition pour "rechecker" nos affaires, il est evident que nos guitares ont été automatiquement redirigées vers la soute de notre prochain avion. Arrivés à Dublin, on va vite comprendre que ce n'est pas du tout le cas!
Il s'en faut donc de peu pour que nous manquions notre avion.

(
image 1: petite mise en scene de mon verre d'eau servi avec un nombre impressionnant de glaçons que j'ai eu envie de superposer aux nuage au dessus de la mer)
Je passe un peu sur l'attente de Scott, notre jeune chauffeur, bieres ou cidre a l'appui pour moi,et la mauvaise nouvelle de nos guitares bloquées à Londres pour vous parler du pub dans lequel nous allons jouer le soir.
Il s'agit du Whelan's un pub gigantesque sur 3 étages du genre de ceux, evidemment, qu'on ne croise qu'en cette contrée.

Et ce n'est pas qu'un simple pub et rien qu'a voir les affiches des concerts et ceux qui nous ont précédés(Dirty projectors) ou nous suivront(kelly Joe Phelps, howie Gelb) même jusqu'à l'artiste pour qui nous ouvrons (David kitt,nommé deux foix au prix mercury quand même!) et les photos de certains concerts sur les murs, on se dit que c'est une drôle d'entrée en matiere..
Et finalement cette vraie cheminée brûlant(déjà?)du bois dans un des murs du rez-de-chaussée me rassure un peu. Nous débarquons notre materiel et laissons les musiciens de David Kitt qui viennent d'arriver faire leurs balances.

(image 2: la jolie façade peinte de l'entrée secondaire du Whelan's,celle des artistes)
Nous en profitons pour poser nos affaires à notre hotel, faire un brin de toilette, découvrir ce que le peu que notre chemin a pieds entre ces deux lieux de Dublin nous laisse, et continuer de nous inquieter pour nos guitares(celles de Fred et moi). Finalement, on va nous envoyer par je ne sais quel enchantement -surtout pour moi qui suis gaucher- des guitares provennant d'un magasin de musique dublinois.
(image 3: Eglantine la chanteuse décompressant, assise sur le balcon de notre hotel-appartement)

Nous entamons notre balance un leger baume au coeur; les guitares fournies sont des bonnes guitares mais helas,les cordes dont elles sont pourvues montrent qu'elles sont en vente dans ce magasin depuis longtemps. Je m'en accomode en les frottant avec un peu de "fast fret" (produit permettant de 'lisser' et nettoyer les cordes) et ça a l'air bien parti sauf pour Fred qui a l'air d'avoir plus de mal.
Nous découvrons un peu notre lieu de travail d'un soir et nous preparons un peu, en pensant a autre chose en ce qui me concerne, à faire un concert dans, ma foi, de bonnes conditions quand un deuxieme miracle se produit: nos guitares ont pu etre récupérées! Un temps plus long que d'habitude pour le réaccordage des guitares qu'il avait fallu désaccorder pour pas qu'elles ne subissent la pression atmospherique lors du voyage et nous voilà parfaitement requinqués pour attaquer ce doublon musical.
Si le premier concert se deroulait aux rez-de-chaussée dans une salle de capacité honorable, le deuxieme se déroula encore mieux que le premier (climat de confiance oblige) dans une salle plus petite et dans un décor encore plus cosy, boiseries et eclairages doucereux a l'appui.
Apres le passage par la case 'restauration rapide-decor années 50' et apres avoir croisé pas mal de gens (une majorité) plutôt tres bien portant on se dit que ça mange plutôt gras par ici. Pas de photos,désolé.

(image 4: pendant les balances de ce 2eme "gig" (concert en anglais)
Les gens se seront plutôt amusé et du coup nous aussi -n'oublions pas que nous etions Vendredi soir- et il faut dire qu'en Angleterre et a fortiori en Irlande (j'sais pas pourquoi je dis ça moi) le week-end c'est sacré!
Le concert terminé et assez content de nous, Eglantine essaie difficilement de trouver un endroit pour vendre le single du groupe (je crois qu'un seul disque a été vendu). On essaie de pas trop trainer, on range nos affaires (du délire avec le pub désormais plein a craquer!)
le lendemain lever relativement tôt afin de prendre le ferry direction Exeter et le sud-ouest anglais.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le-musicien-du-dimanche - dans travel in nihilon
commenter cet article

commentaires

sandrin 26/11/2009 19:31


je viens de faire un petit tour sur ton blog, je trouve tes photos superbes, toutes. c'est du reportage, minimaliste parfois, t'arrives à nous promener à travers et ton monde et les lieux que tu
traverses...


amorphe 28/10/2009 14:15


ah oui, c'est vrai que tu devrais écrire. Un phrasé hors pair !! Très facile à lire, on en redemande !!!


amorphe 28/10/2009 14:13


Ouai, les Anglais, hum. Je ne les aime pas trop, mais le pays et ses pubs !!! Oh, la bonne bière... Ca j'aime !


amorphe 28/10/2009 14:11


Hello toi, oui, je ne viens plus très souvent par ici. Avoir un blog c'est plus ce que c'était. Je passe de temps en temps pour voir les nouveaux articles mais c'est tout. Sinon votre périple a du
être génial, malgré les quelques avaries sur le programme. C'est génial de pouvoir partir en tournée comme ça. L'Irlande, oh l'Irlande. Ils sont gros car ils bouffent n'importe quand, et les p'tits
dèj sont énormes !!


Tagazou 13/10/2009 06:38


LKe week end c'est sacré ici aussi!


millgram 12/10/2009 09:16


ah waip le mercury prize quand meme?!! faudra qu' j'aille youtuber ce david kitt


margot 10/10/2009 23:27


Je t'ai répondu com au autre sur mon article colère face a un ex-goujat, vraiment gentil de ta part ce soutien, là j'ai remis un article plus relax, les amis virtuels m'ont incité en blog et msn, a
ne pas plier devant lui et continuer. Je vais essayer, je te fais de grosses bises lyonnaise. evelyne


margot 10/10/2009 09:40


Coucou musicien et sorry de mon passage tardif a te venir vers toi suite a ton com sur mon sujet "choses de la vie", comme j'avai guère de temps choses réelles a règler actu, j'avai répondu a
chacun direct sur mon blog, tu verra là-bas, ya!
Je lis avec délice ton épopée concert et ma fois, si un jour tu abandonnes la ziq , ce qui sincèrement m'étonnerai, lances-toi dans l'Ecriture tu as des dons incontestables, tu as un phrasé génial,
Tes mots flottent sur le papier ordi, c'est de la folie!
Cela me fais penser a une partition où tu poserai de douces notes et accord, sur une portée, oui.
Bon , je te laisses et si tu le veux bien te mettrai en fav, pour venir plus simple vers toi, ya! Bisous bonne journée et de bons concerts en perspective. BizzzzzzEve


Comment Ça, Dimanche?

  • : Un-dimanche-sinon-rien
  • Un-dimanche-sinon-rien
  • : Bouchées ou pas,ça passe d.abord par les oreilles avant d.atteindre le coeur. Le cerveau n.est qu.un accessoire. Pour les choses vues répétez la même opération mais faites passer le tout par les yeux. Ne nous privons pas d'être rétiniens un tant soit peu.
  • Contact

Bah Oui, Dimanche!

  • sunnyboy
  • "Il chante la terre"
  • "Il chante la terre"

Best Before...